L’histoire du Rite

|L’histoire du Rite

Le Rite de Memphis-Misraïm

La Franc-maçonnerie du Rite Ancien et Primitif de Memphis-Misraïm possède ses spécificités, qui font d’elle une Maçonnerie peu connue, mais d’une grande richesse à la fois rituelle et historique. Parmi celles-ci, se distinguent entre autres :

– Son orientation spiritualiste et déiste dans le cadre de la Voie Initiatique.
– Sa volonté de donner l’accès à la Connaissance Essentielle par l’alliance de l’intelligence du cœur à celle du mental.
– Sa représentation en tant que gardien des traditions de l’ancienne Égypte considérée comme le berceau de toute initiation.
– Sa vocation de conserver et de développer une Tradition intacte (comprise comme la Tradition Primordiale transmise dans les courants hermétiques, gnostiques, kabbalistes, templiers et rosicruciens), propre à libérer l’homme de ses chaînes matérielles, au travers de son évolution spirituelle.

Le Rite de Memphis-Misraïm ou de Memphis et Misraïm (nous verrons la nuance plus loin) est constitué, pour faire simple, par l’unification de deux Rites distincts : celui de Memphis et celui de Misraïm. Ces trois Rites constituant pour l’essentiel, ce que l’on a coutume de nommer « la Franc-maçonnerie égyptienne ». Nous allons les voir individuellement et ensuite étudier comment s’est réalisée leur unification (ou fusion), puis nous parlerons de son actualité.

Nous pouvons déjà dire que ces deux Rites ont beaucoup en commun, en particulier leurs origines égyptiennes via les milieux coptes du Caire ainsi que leur essor qui fait d’eux des Rites franco-italiens, ce qui n’a jamais été franchement accepté ni par les Français ni par les Italiens. Mais nous sommes là pour en faire une approche la plus objective possible.