Ordre Maçonnique Oriental du Rite Ancien et Primitif de Memphis et Misraïm
Conférence de Perpignan PDF Imprimer Envoyer

Conférence du Sérénissime Grand Maître,
Grand Commandeur, Grand Hiérophante
à PERPIGNAN : le 18 avril 2008


HISTOIRE ET PARTICULARITES
DU RITE MACONNIQUE
DE MEMPHIS ET MISRAÏM

Mesdames, Messieurs, des amis m'ont invité, ce soir, pour vous entretenir du Rite Maçonnique de Memphis et Misraïrn. C’est avec grand plaisir que j'ai accepté cette invitation et le sujet proposé. Je me suis attaché à être le plus simple et le plus clair possible et j’espère y être parvenu.

Le Rite Ancien et Primitif de Memphis et Misraïrn n'est pas uniquement un Rite Maçonnique, c’est aussi en ce qui nous concerne, un Ordre.
Notre Vénérable Rite, dans le paysage maçonnique est indiscutablement remarquable par ses spécificités, mais il est aussi considéré avec beaucoup de méfiance. On l’a en effet affublé  d’une renommée  sulfureuse injustifiée. J’insiste sur le fait qu’elle est fausse et véritablement  calomnieuse. Si, une Sœur ou un Frère était enclin à s’intéresser à des sujets ou pratiques  sulfureux, cela serait une démarche personnelle sans rapport avec nos enseignements et cette éventualité  est aussi valable pour toutes les Obédiences.
Ce soir, je m’attacherai à développer les caractères traditionnels essentiels qui distinguent le Rite Ancien et Primitif de Memphis et Misraïm des autres Corps Rituels Maçonniques, aussi bien pour la forme que pour le fond. Notre but essentiel est de toujours apporter notre aide aux Sœurs et aux Frères pour développer et multiplier les qualités et les vertus spirituelles nécessaires à chaque Maître Maçon afin de réaliser le véritable et authentique « status interiore » de l'Adepte.
Pour bien faire, il nous faut en premier lieu aborder l'histoire respective des Rites de Memphis et de Misraïm.
Le Rite de Memphis
De nombreuses versions ont été données sur les origines de ce Rite qui se perdent dans la nuit des temps. Le fondateur, Jean Etienne Marconis, nous affirme que son père Gabriel, officier de l’armée napoléonienne, fut initié durant la campagne d'Egypte dans la Loge Egyptienne « Isis » et qu'à son retour en Italie en 1798 il fonda, avec ses compagnons d'armes et Frères, une Loge qui avait de nombreuses caractéristiques rituelles égyptiennes, et qu’ils ont nommée « Les Disciples de Memphis ». A cette Loge s’affilièrent très tôt des Frères qui, avant 1798, travaillaient déjà en France depuis plusieurs années, avec des Rituels d'origine égyptienne.
Puis, Jean Etienne Marconis, poursuivant l’œuvre de son père Gabriel, aidé par des Frères de sa Loge, édifia un Rite qui réunissait en un seul « corps rituel » les caractéristiques substantielles et historiques (légendaires ?) des nombreux Rites existant déjà et basés sur la Tradition Initiatique égyptienne mais qui pratiquaient des Rituels divers et variés.
Jean Etienne Marconis, se basant sur d'autres enseignements et filiations égyptiennes, élabora en 1839 un nouveau Rite Maçonnique dénommé « Rite de Memphis ou Oriental ».
Il présentait une échelle de 90 grades qui furent ensuite portés, pour les besoins du travail initiatique, à 95 et ce Rite se développa avec beaucoup de succès, à Milan et en France.
Les 95 grades étaient structurés en trois séries :

La première série, du 1er au 35èmegrade était constituée de Loges, Chapitres et Aréopages où l’on enseignait la morale, le symbolisme, la première partie de l'histoire de l'Ordre et la pratique de la philanthropie.
La deuxième série, du 36ème au 68ème grade, constituée des Sénats et Consistoires, était consacrée aux sciences naturelles et à la deuxième partie de l'histoire de l'Ordre.
La troisième série, du 69ème au 95ème grade, constituait une seule classe : le Conseil. On y enseignait le complément de l'histoire de l'Ordre, et on y développait la partie mystique et transcendantale de la Maçonnerie Universelle ainsi que les spéculations théosophiques les plus subtiles. On y étudiait aussi la philosophie des religions et toutes les disciplines qui constituaient la Science Secrète, plus exactement définie comme « ART ROYAL ».
Au fil des années se succédèrent plusieurs Grands Maîtres, en France mais aussi dans le reste du monde, citons : Samuel Honis, Jean Etienne Marconis de Negre, Beryeau en Angleterre, Beauregard à Alexandrie, Donald Mac Lell à New York, Harry Seymur pour les U.S.A, Salvatore Zola, puis  enfin Giuseppe Garibaldi qui  unifiera le Rite de Memphis avec celui de Misraïm en 1881.

 

Le Rite de Misraïm

Malgré les incertitudes  concernant ses débuts, on peut supposer, d’après les théories les plus plausibles, que le Rite de Misraïm est né véritablement à Naples. Quand la Maçonnerie abandonna son contenu ésotérique pour s'ouvrir au courant révolutionnaire, plusieurs Frères émigrèrent de Naples vers différentes localités sur l'Adriatique.
Selon les affirmations de Gastone Ventura, ce fut le Philalète Abraham en 1801 qui réveilla à Venise la Loge du Rite de Misraïm mise en sommeil après l'occupation autrichienne et qui aurait été fondée en 1796. Le Frère Abraham, était en fait le Baron Tassoni de Modène. Mais, selon d'autres chercheurs et historiens spécialisés, comme Robert Ambelain, c’est Cagliostro qui amena le Rite de Misraïm à Venise.
Il y aurait deux versions différentes sur la naissance de ce Rite. Selon la première, le Rite, aurait été introduit dans la république vénitienne au début du XVIIIème siècle, puis après de nombreuses vicissitudes, parti des Iles Ioniennes et plus précisément de la Loge égyptienne « Zante », il aurait abouti à Venise en 1782 exactement. Très rapidement, un groupe de Francs-maçons, appartenant à une communauté protestante antitrinitaire, membres de cette Loge Egyptienne, reçurent de Cagliostro une autre initiation maçonnique.
Peu après, soit Gad Bedarride, soit son fils Marc reçurent, de ces Loges Egyptiennes, des Initiations en même temps  que d'autres filiations, provenant toujours de l'ancienne terre d'Egypte.
La deuxième version, provient de Marc Bedarride qui, dans son livre « L'Ordre Maçonnique de Misraïm », détaille toute la généalogie qu’il fait remonter jusqu'à Adam.
En confrontant ces différentes sources, il apparait, d’après le parcours initiatique d'illustres personnages, comme le Prince de San Severo et Raimondo de Sangro, que des études et  des recherches très élaborées sur la Maçonnerie Egyptienne ont été effectuées à Naples à partir de sources venues d’Egypte et de Malte. Les informations recueillies se sont propagés à Venise et dans les régions limitrophes depuis la Loge « Zante ».
D’autre part, Gad Bedarride eut la visite d'un initié égyptien qui se nommait Ananiah le Sage, qui lui donna la filiation et les pouvoirs de transmission d'une certaine Tradition maçonnique égyptienne.
Quelques années après, naît à Venise, grâce à Cagliostro, à Ananiah le Sage mais aussi à Abraham, l'Ordre égyptien de Misraïm. C’est de Venise que cet Ordre va se répandre en Lombardie.
C’est en 1813 que le Frère Bedarride ainsi que d'autres Frères reçoivent le pouvoir de diffuser le Rite de Misraïm.
Le Rite de Misraïm était structuré en 90 grades ou degrés qui se répartissaient en plusieurs  classes :

du 1er  au 33ème  les grades Symboliques
du 34ème au 66ème les grades Philosophiques
du 67ème au 77ème les grades Mystiques
du 78ème au 90ème les grades Cabalistiques

Enfin, après de nombreuses vicissitudes, en 188l, le Grand Maître et Grand Hiérophante des deux Rites, le Frère Giuseppe Garibaldi,  les unifie pour constituer le Rite de Memphis et Misraïm.


C’est à partir de l’unification des deux Rites en 1881 que débute l'histoire moderne, agitée et troublée de notre Vénérable Ordre et Rite. Toutes ces tribulations complexes, ne sont pas d’une importance capitale, par contre ce qui nous intéresse plus particulièrement, ce sont les dépôts initiatiques et les spécificités qui font que notre Obédience Maçonnique,  peut être considérée comme très différentes des autres. C’est une évidence que nous ne pouvons que constater et que je vais vous faire partager, si vous le voulez bien, sans pour cela faire une hiérarchie de valeurs.

J’ai déjà évoqué cette réputation sulfureuse que l’on veut bien attribuer parfois au Rite de Memphis et Misraïm qui est bien évidement infondée et basée sur l’ignorance ou la mauvaise foi de certains de ses Dignitaires ou responsables. Ils ont, en effet, pour leurs propres intérêts ou pour accroître leurs pouvoirs personnels, fait planer autour des Obédiences égyptiennes, un halo de mystère, laissant supposer aux profanes ou aux membres d’autres Obédiences qu’ils pouvaient acquérir des « pouvoirs » qui n’ont en réalité,  aucun rapport avec la Franc-maçonnerie et qui doivent être bannis par tous.
Ce processus a perduré et les évènements qui se sont produits  en France au cours des années 90 dans les Obédiences égyptiennes, nous le confirment. 
Nous considérons qu’il est grand temps d’en finir définitivement avec certaines légendes et de clarifier une série de concepts fondamentaux pour ne plus  alimenter cette renommée douteuse que les Obédiences egyptiennes.ne méritent pas, mais qu’hélas plusieurs de leurs membres, eux, méritent pleinement.
On entend souvent parler pompeusement «d'Opérativité Maçonnique ». Cela signifierait pour certains, pouvoir intervenir de manière incongrue, au nom de la Franc-maçonnerie  dans les domaines sociaux, politiques et, en général, dans la vie profane du pays.  Nous considérons que  ces préoccupations tentatrices ne doivent pas être les nôtres et que de telles déviances ont toujours été très dommageables  à la diffusion de la véritable Tradition Maçonnique.
Sur  le concept d'opérativité, nous disons que l’œuvre  maçonnique est essentiellement spirituelle.
Elle s'exprime essentiellement au travers des enseignements qui tendent à la découverte et à l'étude de cette « profondeur » qui est au centre de la conscience de chaque être.
Par l’observation et l’écoute attentives, on peut replacer son propre être au sein de l'Harmonie Eternelle et Universelle.
Certains rapprochent l’opérativité de pratiques « magiques » qui pourraient procurer des « pouvoirs » occultes et surnaturels. Ces interprétations ne sont absolument pas fondées et doivent être fermement démenties. L'Opérativité Maçonnique s’exprime en réalité, et cela particulièrement dans les trois premiers degrés, uniquement par les Rituels d'ouverture et de fermeture des travaux de Loge.
Ce sont les textes de ces Rituels qui contiennent  une opérativité occulte, c'est à dire cachée.
Quiconque a le désir d’entrer dans une Obédience Maçonnique comme la nôtre dans le but d'acquérir, on ne sait quels « pouvoirs »  ou pour devenir un apprenti sorcier, s’égare franchement et on doit lui conseiller, pour son propre bien comme pour celui des autres, de s'abstenir de venir travailler dans notre Obédience ou quelque autre Institution Maçonnique.
La seule « Magie », pour employer un mot à connotation sulfureuse,  que l'on doit pratiquer en Maçonnerie, c’est celle qui a trait à sa propre évolution spirituelle. Dans ce sens là, la « Magie »  est une mise  en action  d’un processus d'Alchimie Spirituelle qui saura nous transformer progressivement, lentement,  pour que nous devenions, dans notre vie quotidienne, des hommes et des femmes  meilleurs que les autres.

Cette «Magie» aura toujours pour but notre propre élévation spirituelle pour nous amener encore plus prés de la Divinité, à travers une série de prises de Conscience. Aider son prochain, préserver et respecter la nature dont nous faisons partie, deviennent alors le combat qu’il nous faut livrer contre l’incompréhension, la méchanceté des hommes et en général contre tous les éléments négatifs qui nous entourent. 
C’est l’objectif de cette Magie et rien d'autre. Par contre si elle vise à servir ses propres intérêts, et tend  à exercer un pouvoir personnel, plus ou moins illusoire en vérité, elle cesse d'être Magie pour devenir  sorcellerie qui se retournera inévitablement contre celui qui la pratique.
En ce qui concerne l’Opérativité Magique (sans tenir compte du versant négatif ou noir), on doit savoir qu’elle n'a absolument aucun lien avec la Franc-maçonnerie. C’est à d'autres Institutions Initiatiques qui n'ont rien à voir avec la Franc-maçonnerie que l'on doit s'adresser si l'on désire suivre cette voie, mais à condition de l’aborder avec une pureté d'intention absolue et non par vains désirs égotiques  de « pouvoirs ».  .
Il faut donc insister sur le fait qu’il ne faut jamais commettre la très grave erreur de confondre la Franc-maçonnerie avec ces autres courants initiatiques.
Chacun de nous doit connaître précisément quelle est sa véritable quête et prendre les décisions en conséquence sans jamais mélanger ce qui ne doit  pas l'être, au risque  de voir sa démarche se transformer en une potion hautement toxique et nuisible.  
Je ne peux poursuivre ce discours sur mon Vénérable Ordre et Rite, sans aborder deux points qui ont beaucoup prêté à discussion et sur lesquels les regards du monde maçonnique, ne sont pas toujours bienveillants à notre égard. Ils sont pourtant spécifiques à notre Obédience, et sans eux, elle perdrait ses caractéristiques fondamentales.
Le premier point c’est le nombre de grades ou degrés qui constituent le cheminement initiatique dans notre Obédience et qui parait pour nos détracteurs d’une importance exagérée, voire inutile.
Dans d'autres Rites Maçonniques la recherche qui structure ce que l’on nomme « les hauts grades », c'est à dire les grades ou degrés au-delà du troisième, se limite, en principe, à une prospective de type symbolique et philosophique. Par contre, dans notre Rite de Memphis et Misraïm, au-delà de cette recherche, nous transmettons d'autres enseignements qui constituent  une échelle de grades ayant trait à la Tradition Cabalistique, à la Gnose et enfin à l'Hermétisme. Vous comprendrez mieux ainsi la nécessité de posséder ces nombreux hauts grades si l’on veut que ces thèmes très complexes et variés soient assimilés d’une manière progressive,  mais complète et conforme.
Le deuxième point qui rend souvent perplexes et stimule nos détracteurs est le fait de conférer certaines fonctions « ad vitam ».
Je tacherai d'être le plus clair possible sur ce sujet lui aussi capital.
Lorsqu’un profane prend contact avec une Obédience Maçonnique  pour y être initié, l’initiation qui lui aura été transmise sera définitive, indélébile et demeurera « ad vitam ». Nous le savons, toute femme ou tout homme ayant, reçu l’Initiation Maçonnique,  restera franc-maçon jusqu’au moment de son passage à l'Orient Eternel, même si, entre temps, il se ravise et démissionne volontairement.
:,."
Nous devons également insister sur le fait que dans notre Obédience, certaines  fonctions son attribuées par des Initiations selon des Rituels particuliers. C’est le cas de la fonction de Grand Maître et de celles des membres du Souverain Sanctuaire ou du Suprême Conseil. Toutes ces Responsables, ne sont pas élus par la base  comme dans les autres Obédiences, mais sont désignés par le Grand Maître et également « initiés » pour chaque fonction par lui-même. Ainsi il s'agit d'un « pouvoir » qui vient d’en haut et non d’en bas, ce sont de vraies consécrations, comme les consécrations  sacerdotales. Un prêtre par exemple est en effet consacré par un évêque et restera prêtre pour toujours.


Le Grand Maître, je l’ai précisé, lui non plus n’est pas élu par la base que constituent les Sœurs et Frères de l’Obédience qui ne pourraient jamais lui transmettre ce qu’eux-mêmes ne possèdent pas. Il est consacré par un autre Grand Maître qui détient déjà ces « pouvoirs » et peut les transmettre à d'autres.
De plus, le Grand Maître ne peut pas démissionner de ses fonctions, sauf en cas de graves problèmes de santé.
Ces particularités sont spécifiques à notre Obédience, et constituent une règle fondamentale qui doit être respectée sous peine de ne plus pouvoir se considérer dans les limites de la régularité et de la légitimité requises pour une Obédience de Memphis et Misraïm.
On comprend bien maintenant pourquoi, après l'explosion de l'Obédience du Frère Gérard Kloppel dans les années 90, toutes les Obédiences égyptiennes, en France, sont devenues illégitimes.
Les « Patentes », sont des actes fondateurs délivrés officiellement pour toute création et doivent rester la base de tout édifice maçonnique « régulier ». Cette  régularité nécessite qu'il y ait des Transmissions de « Pouvoirs » effectuées selon les règles, sans lesquelles les Patentes n’auraient, pour nous, aucune valeur initiatique, et ne se réduiraient qu'à une formalité administrative et des papiers sans aucune valeur.
Le «Feu Initiatique» qu'une Obédience de Memphis et Misraïm a le devoir de maintenir toujours allumé, a été éteint en France, par l'incapacité et le comportement outrageusement «profane» de certains hauts dignitaires qui , au cours de ces dernières années, se sont retrouvés en situation de contre initiation, parfois même à leur insu.
C’est une des raisons pour lesquelles nous avons dû   rallumer cette flamme et que nous avons vu le jour, il y a une dizaine d'année en France.
Nous sommes constitués d’un groupe d'hommes, certes peu nombreux, pas enclin au prosélytisme mais qui pensons toujours que la Franc-maçonnerie doit être une Ecole Initiatique et non pas un club où passer une agréable soirée en compagnie de bons amis ou, pire encore, une «fraternelle» où conclure des affaires. Une Ecole Initiatique, par définition, doit répondre aux critères essentiels que sont le Traditionalisme et surtout la Régularité de la Transmission Initiatique, sans lesquels nous aurions à faire à une caricature de la vraie Maçonnerie.

Pour que nos travaux soient, toujours, conformes à la règle, certains points fondamentaux doivent être respectés. Il est essentiel que dans nos Ateliers les travaux se bornent  strictement à l’initiatique et à l’ésotérisme. Nous ne permettrons jamais que dans nos Loges, et encore moins dans les Chambres des Hauts Grades, puissent s’engager des discussions d’ordre  politique ou social ou abordés d’autres thèmes que ceux qui constituent le véritable cheminement initiatique.
Il y a un autre point sur lequel nous sommes aussi très rigoureux dans nos travaux, c’est le respect absolu de la « Forme ». Ceux qui affirment que le fond constitue l’essentiel et doit prévaloir sur la « Forme » sont dans l’erreur ; cela peut paraître en effet plus simple, voire commode. Mais, s’il est vrai que là où il y a une substance, il y a toujours la Forme, il n’en est pas moins vrai que s’il est des circonstances où l’on peut trouver la Forme sans la substance, soyez certains qu’avec le temps, cette Forme engendrera sûrement la « Substance ».
Nous avons abordé précédemment la notion de Feu Initiatique.
Notre  vœu le plus cher est que ce Feu brule toujours plus fort et que, dans l'Ère du Verseau, la Franc-maçonnerie puisse retrouver la flamme qui animait nos prédécesseurs  du 18ème siècle, et même dans des temps plus reculés.
Nous sommes les héritiers de cette Franc-maçonnerie Napolitaine du 18ème siècle, qui rassemblait des noms prestigieux comme ceux du Prince de San Severo, de Raimondo de Sangro, du Chevalier d'Aquin et du toujours mystérieux Comte de Cagliostro. Parmi eux, se trouvait un des mes aïeux.
Tous ces Frères ont rayonné dans l’Univers  Maçonnique du XVIIIème siècle. N'oublions pas que c'est grâce à ces illustres personnages que nous ont été transmis certains Hauts Grades de notre Rite, connus sous le vocable
« d’Echelle de Naples » ou « Arcana Arcanorum ».
J’espère avoir pu vous fournir les renseignements les plus clairs sur l'histoire de l'Obédience de Memphis et  Misraïm, et surtout sur ses spécificités et sa mission précise. J’ai insisté sur le fait que la Spiritualité et la Rigueur initiatique sont au premier plan, bien plus que dans toutes les autres Obédiences Maçonniques.
J'espère que mon exposé n’aura pas mis votre patience à l’épreuve.
Je vous adresse tous mes vœux de Paix, de Prospérité et de Santé.
Francesco Tortora Brayda di Belvedere 33\90\96\
S\G\M\G\C\


 

 

 

Vous êtes sur le site français de l'Ordre Maçonnique Oriental du Rite Ancien et Primitif de Memphis et Misraïm.

SOUVERAIN SANCTUAIRE FRANCAIS


 

Rite Primitif des Philadelphes (Narbonne 1779)
 
Rite de Misraïm (Venise 1788)
 
Rite de Memphis (Montauban 1815)
 
Rites Unis de Memphis et Misraïm (1881)


 

Franc Maçonnerie Universelle 
 


 

 
Présentation

Nous avons élaboré ces articles dans le but de présenter les objectifs, les activités et l'avenir du Rite Ancien et Primitif de Memphis et Misraïm, au sein de la Franc-maçonnerie  Universelle.

Par ce travail, nous essayerons, autant que possible, de fournir des indications utiles, soit pour un premier contact avec les thémes développés dans les Chambres Rituelles qui constituent l'Echelle Philosophique que propose notre Vénérable Rite, soit pour donner des références nécessaires à ceux qui veulent approfondir la recherches sous l'aspect historique..


 

Durant ces quinze dernière années, le Rite Ancien et Primitif de Memphis et Misraïm, a été indiscutablement la source  d'un grand intérêt dans l'univers maçonnique. Mais s' il a suscité de grands enthousiasmes parmi les Frères Maîtres, il a par ailleurs aussi, nous devons hélas le souligner, soulevé des réactions incentestablement peu fraternelles.
Cependant, nous souhaitons que la lecture de ces lignes, permettent de comprendre quels sont les principaux éléments traditionnels  qui distinguent le Rite Ancien et Primitif de Memphis et Misraïm des autres  Rites maçonniques , aussi bien dans la forme que dans le fond. Nous allons tenter de définir, en synthèse, quelles propositions, quels instruments et quelles activités Opératives notre vénérable Rite compte présenter, afin de développer et accroître - avec toujours plus de vigueur - toutes les qualités et vertus spirituelles nécessaires à chaque Maître Maçon pour réaliser - en lui-même et par lui-meme - le véritable et authentique " status intereriore " de l'Adepte.


 

Nous sommes conscients que le" CHEMIN "est difficile et hérissé d'obstacles, mais avec l'aide du Très Haut, de la Charité et de la Solidarité fraternelle, il sera possible de distinguer et de comprendre quelles sont les " colonnes portantes " du PROJET MACONNIQUE UNIVERSEL. A ce stade il est nécessaire de souligner que "spéculation " et" operativité" maçonnique basent leur enseignement sur l'observation attentive et précise de la NATURE. Mère et Maîtresse, ELLE nous montre depuis toujours, la Voie qui conduit à la découverte et à la compréhension du Secret des Secrets, inné et tapi dans la mystérieuse pulsation de la vie que la tradition alchimico-hermétique nous définit, avec une simplicité lapidaire, au travers de la devise:


 

SOLVE ET COAGULA

Observons comment naît une fleur et comment l'arbre génère un fruit, réfléchissons sur la perpétuelle alternance des saisons. Alors progressivement, dans l'esprit de celui qui cherche la vérité avec une âme honnête, sincère et humble,se développera, de plus en plus concrètement, la connaissance et la participation au " noumène " qui gouverne le " phénomène naturel ". L'objectif de l'Adepte est donc l'accession à la connaissance et la maîtrise des dynamiques occultes de la LOI UNIVERSELLE et ETERNELLE de CAUSE à EFFET. Que dire de plus à ceux qui s'approchent de Notre Vénérable Rite?
      Il ne nous reste qu'à leur souhaiter que la Lumière de la Beauté, de la Force et de la Sagesse devienne substance de la propre substance et que la Couronne d'Osiris se pose sur leur tête.

Le Souverain Grand Maître
Grand Commandeur
Grand Hiérophante Général
Giancarlo Seri 33:. 90:. 97:.

 
 
Copyright © 2014 Memphis et Misraïm. Tous droits réservés.
Joomla! est un logiciel libre sous licence GNU/GPL.
 

Menu principal


Warning: Parameter 1 to modMainMenuHelper::buildXML() expected to be a reference, value given in /home/memraim/public_html/libraries/joomla/cache/handler/callback.php on line 99

Espace privé



Qui est en ligne ?

Nous avons 2 invités en ligne

Ressources


Warning: Parameter 1 to modMainMenuHelper::buildXML() expected to be a reference, value given in /home/memraim/public_html/libraries/joomla/cache/handler/callback.php on line 99

Informations

Application afterLoad: 0.001 seconds, 0.87 MB
Application afterInitialise: 0.051 seconds, 6.13 MB
Application afterRoute: 0.057 seconds, 6.75 MB
Application afterDispatch: 0.123 seconds, 8.91 MB
Application afterRender: 0.503 seconds, 9.86 MB

Utilisation de la mémoire

10384248

15 requêtes achevées

  1. SELECT *
      FROM jos_session
      WHERE session_id = '9ca975b4d5ba04dcf58b152cc20c5f4d'
  2. DELETE
      FROM jos_session
      WHERE ( time < '1414052461' )
  3. DELETE
      FROM jos_session
      WHERE ( time < '1414052461' )
  4. SELECT *
      FROM jos_session
      WHERE session_id = '9ca975b4d5ba04dcf58b152cc20c5f4d'
  5. INSERT INTO `jos_session` ( `session_id`,`time`,`username`,`gid`,`guest`,`client_id` )
      VALUES ( '9ca975b4d5ba04dcf58b152cc20c5f4d','1414053361','','0','1','0' )
  6. SELECT *
      FROM jos_components
      WHERE parent = 0
  7. SELECT folder AS type, element AS name, params
      FROM jos_plugins
      WHERE published >= 1
      AND access <= 0
      ORDER BY ordering
  8. SELECT m.*, c.`option` AS component
      FROM jos_menu AS m
      LEFT JOIN jos_components AS c
      ON m.componentid = c.id
      WHERE m.published = 1
      ORDER BY m.sublevel, m.parent, m.ordering
  9. SELECT template
      FROM jos_templates_menu
      WHERE client_id = 0
      AND (menuid = 0 OR menuid = 1)
      ORDER BY menuid DESC
      LIMIT 0, 1
  10. SELECT a.id, a.title, a.title_alias, a.introtext, a.fulltext, a.sectionid, a.state, a.catid, a.created, a.created_by, a.created_by_alias, a.modified, a.modified_by, a.checked_out, a.checked_out_time, a.publish_up, a.publish_down, a.images, a.attribs, a.urls, a.metakey, a.metadesc, a.access, CASE WHEN CHAR_LENGTH(a.alias) THEN CONCAT_WS(':', a.id, a.alias) ELSE a.id END AS slug, CASE WHEN CHAR_LENGTH(cc.alias) THEN CONCAT_WS(":", cc.id, cc.alias) ELSE cc.id END AS catslug, CHAR_LENGTH( a.`fulltext` ) AS readmore, u.name AS author, u.usertype, g.name AS groups, cc.title AS category, s.title AS section, s.ordering AS s_ordering, cc.ordering AS cc_ordering, a.ordering AS a_ordering, f.ordering AS f_ordering
      FROM jos_content AS a
      INNER JOIN jos_content_frontpage AS f
      ON f.content_id = a.id
      LEFT JOIN jos_categories AS cc
      ON cc.id = a.catid
      LEFT JOIN jos_sections AS s
      ON s.id = a.sectionid
      LEFT JOIN jos_users AS u
      ON u.id = a.created_by
      LEFT JOIN jos_groups AS g
      ON a.access = g.id
      WHERE 1
      AND a.access <= 0
      AND a.state = 1
      AND (( cc.published = 1
      AND s.published = 1 ) OR ( a.catid = 0
      AND a.sectionid = 0 ) )
      AND ( a.publish_up = '0000-00-00 00:00:00' OR a.publish_up <= '2014-10-23 08:36:01' )
      AND ( a.publish_down = '0000-00-00 00:00:00' OR a.publish_down >= '2014-10-23 08:36:01' )
      ORDER BY  f.ordering
      LIMIT 0, 9
  11. SELECT a.id, a.title, a.title_alias, a.introtext, a.fulltext, a.sectionid, a.state, a.catid, a.created, a.created_by, a.created_by_alias, a.modified, a.modified_by, a.checked_out, a.checked_out_time, a.publish_up, a.publish_down, a.images, a.attribs, a.urls, a.metakey, a.metadesc, a.access, CASE WHEN CHAR_LENGTH(a.alias) THEN CONCAT_WS(':', a.id, a.alias) ELSE a.id END AS slug, CASE WHEN CHAR_LENGTH(cc.alias) THEN CONCAT_WS(":", cc.id, cc.alias) ELSE cc.id END AS catslug, CHAR_LENGTH( a.`fulltext` ) AS readmore, u.name AS author, u.usertype, g.name AS groups, cc.title AS category, s.title AS section, s.ordering AS s_ordering, cc.ordering AS cc_ordering, a.ordering AS a_ordering, f.ordering AS f_ordering
      FROM jos_content AS a
      INNER JOIN jos_content_frontpage AS f
      ON f.content_id = a.id
      LEFT JOIN jos_categories AS cc
      ON cc.id = a.catid
      LEFT JOIN jos_sections AS s
      ON s.id = a.sectionid
      LEFT JOIN jos_users AS u
      ON u.id = a.created_by
      LEFT JOIN jos_groups AS g
      ON a.access = g.id
      WHERE 1
      AND a.access <= 0
      AND a.state = 1
      AND (( cc.published = 1
      AND s.published = 1 ) OR ( a.catid = 0
      AND a.sectionid = 0 ) )
      AND ( a.publish_up = '0000-00-00 00:00:00' OR a.publish_up <= '2014-10-23 08:36:01' )
      AND ( a.publish_down = '0000-00-00 00:00:00' OR a.publish_down >= '2014-10-23 08:36:01' )
      ORDER BY  f.ordering
  12. SELECT id, title, module, position, content, showtitle, control, params
      FROM jos_modules AS m
      LEFT JOIN jos_modules_menu AS mm
      ON mm.moduleid = m.id
      WHERE m.published = 1
      AND m.access <= 0
      AND m.client_id = 0
      AND ( mm.menuid = 1 OR mm.menuid = 0 )
      ORDER BY position, ordering
  13. SELECT guest, usertype, client_id
      FROM jos_session
      WHERE client_id = 0
  14. SELECT *, RAND() AS ordering
      FROM jos_banner
      WHERE showBanner = 1
      AND (imptotal = 0 OR impmade < imptotal)
      AND cid = 1
      AND catid = 33
      ORDER BY sticky DESC, ordering
      LIMIT 0, 1
  15. UPDATE jos_banner
      SET impmade = impmade + 1
      WHERE bid = 8

0 requêtes legacy achevées

    Fichiers de langue chargés

    Diagnostique des textes non traduits

    Aucun

    Textes non traduits

    Aucun
    keezmovie pornoxo tube 8