Le Rite en France

|Le Rite en France

Le Docteur Gérard Encausse, alias Papus, fondateur de « l’Ordre martiniste » et adversaire du Grand Orient de France, s’intéressait de très près à la tradition maçonnique ésotérique. Après avoir sans succès demandé son admission à la Grande Loge Misraïmite et à la Grande Loge de France, il obtint de Yarker une patente lui permettant d’ouvrir une loge au rite Swedenborgien. En 1906, il obtint de Yarker l’autorisation de constituer la Loge « Humanidad » en compagnie d’Henri Charles Détré dit « Teder » et le 24 juin 1908, Papus organise une conférence internationale Maçonnique et Spiritualiste à Paris. À cette occasion, Théodore Reuss, Grand Maître du Souverain Sanctuaire d’Allemagne délivre une charte à Papus pour fonder un Suprême Grand Conseil Général des Rites Unis de la Maçonnerie Ancienne et Primitive

Théodore Reuss Grand Maître du Souverain Sanctuaire allemand, l’autorisa à ouvrir en compagnie de Teder la loge Humanidad précédemment rattachée au Rite National Espagnol, devient Loge Mère pour « l’Antique et Primitif Rite Oriental de Memphis-Misraïm » en France.

C’est donc par l’intermédiaire de sa Loge Mère Humanidad, pour les trois premiers degrés et de son Chapitre INRI converti au Rite Ancien et Primitif des Hauts Degrés que le Rite de Memphis Misraïm a pu revenir en France. En 1908, il en devient Grand Maître pour la France et décède le 25 octobre 1916, laissant Henri Charles Détré, alias Téder (de 1916 à 1918) puis Jean Bricaud (de 1918 à 1934) lui succéder à la Grande Maîtrise française.

Papus géra les affaires de l’Ordre et chercha à faire gagner à son Obédience une respectabilité maçonnique qu’elle avait négligée pendant les années avant la première guerre mondiale. Quand Jean Bricaud s’éteint en 1934, Constant Chevillon est choisi pour lui succéder. La deuxième guerre et son holocauste plane déjà sur le monde. Le Rite, alors en pleine expansion subit de plein fouet la violence de la barbarie nazie. George Delaive, Grand Maître du Rite en Belgique, est emprisonné et décapité à la hache par les nazis à la prison de Brandebourg, après avoir rejoint la Résistance en France. Raoul Fructus, qui avait de hautes responsabilités dans le Rite avant la guerre, meurt en déportation en février 1945. Otto Westphal, responsable du Rite en Allemagne, est interné en camp puis torturé, Constant Chevillon, Grand Maître National du Rite est abattu à quelques kilomètres de Lyon au printemps 1944 par la milice de Vichy. Le Rite a donc payé un lourd tribut à son attachement à la liberté et à sa lutte contre le fléau nazi.

En 1944, c’est Charles-Henry Dupont qui devient Grand Maître pour la France. Peu avant sa mort, il remet le 13 août 1960 à Robert Ambelain une Patente de Grand Administrateur du Rite et de successeur.

Robert Ambelain est né le 2 septembre 1907 à Paris, il est reçu le 24 mars 1939 apprenti à la Loge de Memphis Misraïm « La Jérusalem de vallées égyptiennes » avec Constant Chevillon, comme parrain. Lorsque la deuxième guerre mondiale éclate, Robert Ambelain rencontre des hauts dignitaires de Memphis Misraïm et du Rite Écossais Rectifiés, eux-mêmes hauts dignitaires de Memphis Misraïm. Comme Apprenti, il n’est pas fiché au Journal Officiel et donc inconnu des organes répressifs de Vichy. Cinq ans après son initiation comme Apprenti, il est investi en cinq jours de tous les degrés jusqu’au 95e. et nommé Substitut Grand Maître.

La Loge poursuit ses travaux maçonniques durant l’occupation au domicile même de Robert Ambelain. Il semble que ce soit la seule Loge ayant poursuivi ses activités pendant cette période. On compte parmi ses membres, Robert Amadou et Jules Boucher qui y ont été initiés.

Robert Ambelain, une fois devenu Grand Maître pour la France en 1960, va tenter de rassembler, dans une même Obédience mondiale, les Ordres se réclamant du Rite de Memphis-Misraïm. Il parvient à établir des relations fraternelles avec la plupart des Grandes Obédiences Françaises. Il ne réussit pas néanmoins à unifier certains groupuscules de Memphis séparés, ni les Rites de Memphis-Misraïm d’Italie issus d’une filiation différente et que nous allons étudier. Sous la Grande Maîtrise de Robert Ambelain, il est décidé que le siège de la Grand Maîtrise générale sera obligatoirement Paris et que le Grand Maître devra autant que possible être francophone. En outre, en 1963, les 33 premiers degrés de Memphis-Misraïm sont revus pour les conformer au « Rite Écossais Ancien Accepté » et faciliter ainsi les contacts avec les autres Obédiences.

Dans la nuit du 31 décembre 1984 au 1er janvier 1985, Robert Ambelain transmet sa charge de Grand Maître Mondial ad-vitam du Rite à Gérard Kloppel, alors Grand Maître Général adjoint depuis deux ans. Quelques mois plus tard, en juillet, il lui transmettra également les degrés du Rite Écossais Primitif.

Né le 5 mars 1940, Gérard Kloppel est initié en 1963 dans la loge « Papus » de la Grande Loge de France, puis deux ans plus tard il rejoint le Rite de Memphis-Misraïm de Robert Ambelain au sein de la Loge « Hermès » qui l’élève aux degrés de Compagnon et de Maître. Le 3 avril 1976, les 66, 90 et 95e Degrés du Rite de Memphis Misraïm lui sont conférés par Ambelain. Les 26 et 27 novembre 1983, un Convent du même Rite le nomme Grand Maître Mondial Substitut, selon le vœu de Robert Ambelain.

Le 30 juin 1984, il sera désigné comme Grand Maître pour la France et Grand Maître mondial du même Rite le 1er janvier 1985. De même, Gérard Kloppel sera nommé par Robert Ambelain comme son successeur à la Présidence du Suprême Conseil des Rites Confédérés pour la France et ses dépendances, le 4 juillet 1985.

En 1987, Gérard Kloppel fonde le premier Souverain Sanctuaire féminin, mais ce Souverain Sanctuaire prend son indépendance en 1990 et une nouvelle fédération féminine, devenue par la suite Grande Loge sera recréée en 1993. Depuis 1997 une structure mixte est instaurée.

En 1998, un vrai cataclysme atteint le Rite qui explose, Gérard Kloppel démissionne et cède la grande Maîtrise Mondiale à Cheikna Sylla. Nous analyserons ces faits dans un autre chapitre.

Le 6 octobre 2008, Gérard Kloppel décède à l’âge de 68 ans.

Le Rite en Italie

Le 30 mai 1900, Ferdinando Francesco Degli Oddi est reconnu Grand Hiérophante des Souverains Sanctuaires d’Italie, des États Unis, d’Angleterre, d’Irlande, de Roumanie, d’Espagne et d’Égypte du Rite de Memphis. Un conflit naît à l’intérieur [...]